couv13648338

 

Résumé :

"Je vous offre un emploi, monsieur Lipwig, déclara le Patricien. Celui de ministre des postes. ". Pour Moite von Lipwig, imposteur, arnaqueur professionnel, faux et usage de faux, recel d'abus de toute sorte, le choix est simple : remettre sur pied le service postal moribond d'Ankh-Morpork ou la corde. Une décision épineuse. Mais peut-être faut-il un filou pour réussir là où tant de ses prédécesseurs ont échoué. Surtout que la compagnie interurbaine des clic-clac est tombée aux mains de financiers peu scrupuleux (sauf pléonasme). Alors assistera-t-on à une tentative de rédemption dans le monde timbré du courrier, un monde en attente d'un affranchi ?

Mon avis :

Cet avis ne va pas être hyper objectif car je suis très très fan de Terry Pratchett.

Timbré, c'est l'histoire d'un malfrat qui se voit offrir une seconde chance, pour essayer de sauver La poste. Mais pourquoi lui ? Et bien quoi de mieux qu'un escroc pour lutter contre d'autres escrocs ?

Ici, Terry Pratchett fait la satire du monde financier et de ses requins.

On y découvre également le choix cornélien que l'on doit faire entre la modernité et les anciennes méthodes.

Et finalement on se rend compte que cet escroc, ben il n'est pas si escroc que ça au final.

Deux citations que j'ai relevées car elles m'ont beaucoup plu :

"Quelle espèce d'homme mettrait un malfaiteur notoire à la tête d'un service essentiel de l'Etat ? En dehors de l'électeur moyen disons."

"Un bain, monsieur ? Donné par des femmes ? Qui m'reluquent la trompette et les grelots ? C'est honteux, moi j'dis !"

Note : 20/20