couv9796064

 

Résumé :

1896, Natick, banlieue de Boston. À l’aube du 20e siècle, dans une ruelle sombre, vit un jeune indien avec sa mère et son père qu’il ne voit que trop rarement. Âgé d’à peine six ans, l’enfant se pense fou. Il voit des choses que personne ne voit, entend ce que personne n’entend. Délaissé par les adultes et pris en souffre-douleur par les autres enfants, leur rejet devient insupportable. Seul, l’enfant s’enferme alors dans un mutisme sourd. Et s’il n’était pas fou ? La série "Sorciers" est composée de plusieurs nouvelles. Lionel Cruzille est également l'auteur de la série "Le Concile de Merlin", parue sous le pseudonyme Eloan Kroaz. Il publie aussi par ailleurs des essais sur la spiritualité et la méditation laïque.

Mon avis :

J'ai eu le plaisir de découvrir cette nouvelle lors d'un service presse du site SimPlement. Merci donc à l'auteur pour sa confiance.

Ousamequin, c'est l'histoire d'un petit garçon indien qui voit des choses que les autres ne voient pas. Lorsqu'il parle de ce qu'il voit, on ne le croie pas. On le prend pour un fou. Sa mère évite le sujet. Quant aux autres enfants, ils se moquent et deviennent même violents à son égard. Alors qu'il se croit fou et perdu, abandonné par Dieu, un homme va l'aider. Et ainsi, petit à petit, ce petit garçon va accepter ce qu'il est.

L'auteur nous décrit là une Amérique très raciste, sûr de son droit d'être là et de dépouiller les Indiens. Cette Amérique-là est très dévote et il n'y a nullement la place pour la magie des Indiens.

La plume de l'auteur est très agréable, et cette fiction nous est racontée comme un témoignage, ce qui m'a rendu plus réceptive à cette histoire. Il existe deux autres nouvelles dans cette série, que je découvrirais sûrement à l'occasion.

Note : 16/20